Détox post Fêtes_

Détox post Fêtes? Boostez votre énergie SANS contrainte.

La détox, cette tendance! Je parie qu’il s’agit d’un des mots les plus utilisés dans les moteurs de recherches après quelques jours passés à avoir fait bombance. Ça me rend dingue !!! Attention : DANGER!

Doit on faire une détox après 15 jours d’excès ? 

Avez vous réellement fait 15 jours d’excès? Et quand bien même,non, ce ne sont pas deux semaines de « trop de bouffe » qui intoxique votre corps.  Je voudrais,ici, attirer l’attention sur la différence entre SURCHARGE hépatique et foie un peu chargé.

Actuellement, les études (surtout venant des Etats Unis) tirent la sonnette d’alarme sur un nouveau fléau de plus en plus rencontré par les gastro-entérologues et les médecins nutritionnistes: la stéatose hépatique, communément appelée « foie gras ».

Seuls une anamnèse et un examen complémentaire (écho du foie, prise de sang…) peuvent  mettre en évidence ce diagnostic; les symptômes sont peu visibles.  A ce stade, la maladie est encore réversible mais doit être prise en charge sans quoi elle peut évoluer vers une cirrhose ou un cancer du foie. Cette maladie est grave et n’a rien à voir avec un foie un peu engorgé.

Tout ceci pour dire que deux semaines d’alimentation un peu anarchique n’a pas grande incidence si le reste de l’année vous mangez globalement équilibré.

Tenez vous à l’écart des produits miracles qui ne feront jamais le poids par rapport à une prise en charge plus globale, par rapport à une attention portée à votre alimentation sur du long terme.

 

Pourquoi je ne suis pas pour la détox post fêtes.

Le corps est bien fait. Il est capable de gérer les excès. Ça ne veut pas dire qu’on ne va pas grossir, ça, peut-être, mais cela n’entraîne pas automatiquement un besoin de détoxifier le corps…parce qu’il le fait tout seul!
Une détox n’est pas un régime privatif! Une vraie détox, c’est aider nos émonctoires à faire leur travail de nettoyage de notre organisme.

Les reins, le foie, les intestins, la peau et les poumons sont des émonctoires :  des organes de nettoyage du corps. Vous pouvez leur donner un petit coup de pouce, mais pas

-> en achetant des produits très onéreux, non naturels et industrialisés qui sont juste de la poudre de perlimpinpin

NI

–> avec un régime draconien. Beaucoup seront tenté par la privation ! Sauter des repas n’importe comment, jeûner un jour sans aucun contrôle: NON.

SVP ne vous punissez pas.

Ces régimes idiots vont vous faire rentrer dans une obsession des calories, de la restriction, de la perte musculaire…et libérer les toxines et donc, cette fois, vous intoxiquer ou plutôt vous INTOXIFIER.

Intoxifier? Oui, les toxines se logent dans le gras. En maigrissant vite le gras libère donc beaucoup de toxines dans l’organisme ce qui provoquent, entre autre, un teint gris, une baisse de tonus, des maux de tête, une mauvaise haleine.

Une bonne détox se fait intelligemment, en boostant le corps…quand il sera près, en accord avec notre horloge interne, notre horloge biologique, c’est à dire au printemps pour faire peau neuve ou encore en automne améliorer votre immunité en préparation à l’hiver.

« Ce n’est pas ce que vous mangez entre noël et nouvel an qui vous intoxique, mais bien ce que vous mangez du nouvel an à noel. » Cette phrase résume tout d’autant qu’on se dirige souvent vers de très bons produits durant fêtes…mais en trop grande quantité.

La période « post fête » n’est pas indiquée pour faire une bonne détox : vous êtes fatigué, le manque de lumière ne vous apporte pas assez d’énergie. La détox, la vraie, on en reparlera au printemps.

Comment aider notre corps ankylosé et fatigué sans pour autant se punir ?

Premier point important, si vous vous sentez réellement raplapla, une prise de sang peut-être nécessaire. A la lecture des résultats, vous saurez si vos reins, votre foie sont réellement surchargés.

Mais peut-être vous sentez vous gonflé, ballonné avec une digestion lente?

Alors, on peut agir de manière douce et efficace.

 

Comment?

1) Réduire au maximum l’exposition aux toxiques. Faire une détox, prendre des substituts ou des plantes et continuer à boire de l’alcool en mangeant n’importe quoi et en restant sédentaire, ça n’a pas de sens. Moins de sucre, pas d’alcool, du bon gras (huile d’olive, oléagineux etc). On stoppe aussi les plats préparés industriels. Plats, ça veut aussi dire, les sauces type bolo etc.

2) Boire beaucoup d’eau, de tisane et, par exemple 3 tasses de thé vert par jour avec ses bons polyphénols

3) Prendre de la vitamine C: kiwi, citron, mandarine ou croquer de l’acerola par exemple. Pourquoi? Pour votre immunité mais aussi car les toxiques solubles dans l’eau peuvent être captés par la vitamine C dans le sang et conduits dans les urines. Je vous parlerai au printemps des vertus du pamplemousse.

4) On mange beaucoup de légumes qui vont apporter des fibres, des vitamines, des antioxydants et alcaliniser votre organisme qui s’est acidifié avec les excès.

5) On diminue la viande rouge…voir on la stoppe durant cette période.

6) On essaie le jeune intermittent. Je vous en parle plus en détail dans mon ebook 100% plaisir. En gros,  mangez léger le soir et restez MINIMUM 12h, idéalement 13 à 16h sans manger. NO stress, la nuit compte dedans. Par exemple :  vous terminez le repas du soir vers 19h, vous prendrez un petit déjeuner protéiné fin de matinée ou peut-être même arriverez vous à midi sans avoir eu faim. Attention, le but n’est pas de s’affamer pour se ruer sur le repas, mais bien de renouer avec une vraie sensation de faim. Ce n’est pas non plus se priver la journée pour se lâcher sur n’importe quoi. C’est laisser du temps de repos au système digestif et donc au corps mais apporter quand même les nutriments nécessaires.

Autre solution, vous terminez votre goûter vers 17h, vous prendrez votre petit déjeuner vers 8h. Pour moi, cette solution est moins évidente à mettre en place  parce que socialement, familialement, ce n’est pas aisé ni agréable de ne pas partager le repas avec la famille. Pensez aussi aux autres.

(attention, le jeune intermittent n’est pas conseillé pour les femmes enceintes ou en cas de soucis de glycémie comme le pré-diabète par exemple)

7) Un sport doux, style de longues marches ou des séances plus intensives mais courtes. A nouveau, je ne vous encourage pas à aller dans le rouge trop vite, trop souvent au risque de vous épuiser, vous lasser et abandonner.

8) Faire des saunas, bain vapeur pour faciliter l’élimination des toxines par les ports de peau.

Ce mois ci, je vais vous proposer des vidéos courtes qui ne vous feront pas sortir de vos limites mais vous remettrons le pied à l’étrier en douceur.

Vous pouvez encore vous procurer mon ebook 100% plaisir avec ses 4 vidéos exclusives: 2 soft et 2 plus intenses qui seront efficaces pour cette période post fête.

Dans cet ebook 100% plaisir 0% culpabilité, je vous propose de passer des Fêtes sans contrainte. Je vous explique comment manger très gourmand, avec des produits de fêtes, sans prendre de poids et en épargnant votre estomac d’une digestion lourde. Vous y trouverez un planning d’une semaine avec des exemples pour associer les Fêtes au jeûne intermittent par exemple. Ces conseils valent pour toute l’année; nous participons à des repas festifs à plus d’une occasion que ce soit en famille ou au travail.

Perso, je ne me suis absolument pas privée et je mangeais vraiment jusqu’à plus faim…plus faim du tout. De la buche moka, des biscuits, des raclettes…mais aussi des fruits de mer, des légumes et beaucoup d’eau. Résultat, je n’ai pas pris un gramme…. Une de mes élèves a perdu un kilo en suivant mes conseils tout en ne se privant de RIEN et en associant une pratique sportive légère. Perdre 1 kilo sur 2 semaines d’excès,  sans perdre en muscle….pas mal, non ?

Cette période est donc plus adéquate pour encore plus prendre soin de vous au lieu que de faire une détox privative, pensez y 😉

Séverine

 

 



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre