Détox ou intox? #régime #marketing

Mettons immédiatement les pieds dans le plat. Les « détox » n’ont que peu d’effets voir des effets désastreux. Elles  permettent surtout à pas mal de marques de s’enrichir sur votre besoin d’aide, votre culpabilité, vos complexes. 


Non, un excès alimentaire ne doit pas forcément être suivi d’une DETOX.  Penser cela, c’est clairement intoxiquer votre esprit et votre corps parce que  les régimes draconiens vont charger votre corps en toxines !


Quid des substituts et compléments alimentaires ? 

Ils sont mis à toutes les sauces ou plutôt à toutes les poudres.  Un chef de renom, Thierry Marx, s’est lui aussi laissé séduire par le concept et fait, désormais, la promotion de Feed, une boisson vegan.  Je n’aime pas ces poudres.  Premièrement parce qu’il s’agit de produits hyper transformés alors que les pros de la santé revendiquent le « naturel », le local voire le bio.  Ensuite, l’acte de mastication n’existe plus.  Or, la mastication est une étape importante pour la digestion comme pour la satiété.

Quant aux shakes de protéines et aux barres protéinées en substitut : non, non, et encore non.  Les protéines ne font pas les muscles: c’est l’exercice associé à une alimentation équilibrée.  La fonction crée l’organe !

L’inconscient collectif associe détox à perte de poids.  Les « écarts » doivent rester des moments privilégiés ; pourquoi faudrait-il se punir de s’être autorisé un instant de gourmandise?  J’entends encore beaucoup trop de personnes déclarer se mettre à la diète via le dernier régime à la mode.  Il y a un craquage total pour des méthodes ultra violentes. Or, je le répète, il est inutile d’infliger des souffrances à votre corps.  D’ailleurs, une récente étude l’a encore prouvé, le cerveau aime les tâches simples ; plus l’objectif sera élevé moins vous aurez de chances d’atteindre l’objectif.  Cette même étude réalisée par un psychologue auprès de 3000 personnes prétend d’ailleurs que, pour ressentir de réels bénéfices, il vaut mieux se fixer un objectif très restreint.  Autrement dit, ne vous infligez pas d’emblée 3 séances de sport par semaine mais commencez par une seule, ou marchez régulièrement et les progrès s’installeront durablement.

Détoxifier le corps, c’est l’aider à éliminer les toxines et les régimes draconiens vont VOUS REMPLIR DE TOXINES !

Le but de l’amaigrissement est bien évidemment de perdre de la graisse.  Mais ce qu’on ignore souvent, c’est que dans le tissus gras, il n’y a pas que de la graisse ; il y a aussi beaucoup de toxines issues directement ou indirectement des pesticides, polluants, solvants, conservateurs, colorants, médicaments, métaux lourds, hormones, … .  Ces toxines, au moment de la perte de poids, vont être libérées et se retrouver dans la circulation sanguine.  Elles seront ensuite prises en charge par le foie pour être éliminées par les selles, par les reins etc.  

Mais nos émonctoires, c’est à dire les organes qui vont aider à éliminer ces toxines, fonctionnent-ils correctement ?

C’est pourtant, je pense, une question cruciale à se poser quand on veut se détoxifier.

Les régimes punissant vont donc remplir le corps de toxines avec comme conséquences, une haleine très, mais alors, très chargée, des maux de tête, un teint gris, etc.

L’avis du médecin nutritionniste, le Dr Lucia CAPONE :

« J’insisterai sur l’importance d’une alimentation saine tout au long de l’année qui permet ainsi de « limiter les dégâts » pendant les fêtes et toute la cohorte de sentiments de culpabilité et autres qui les accompagnent.  Ce n’est pas un excès de quelques jours qui va faire qu’on va s’intoxiquer !

Je voudrais aussi attirer l’attention sur la surcharge hépatique qui n’est pas la même chose qu’une « intox ».  Actuellement, les études (surtout venant des States) tirent la sonnette d’alarme sur un nouveau fléau de plus en plus rencontré par les gastro-entérologues et les médecins nutritionnistes ; c’est la stéatose hépatique, communément appelée « foie gras ».  Pour la mise au point et la prise en charge, il faut faire appel à un médecin et ce pour plusieurs raisons.  Seuls une anamnèse et un examen complémentaire (écho du foie) peuvent la mettre en évidence; le patient généralement n’en ressent pas les symptômes (symptômes trop vagues …).  A ce stade, la maladie est encore réversible mais doit être prise en charge, sinon elle peut évoluer vers une cirrhose, voire un cancer du foie.

Tout ceci pour dire que ce ne sont pas les gélules et autres boissons « détox » qui vont venir en aide, mais bien une prise en charge plus globale et sur du long terme.

Les produits « détox », surfant comme toujours sur les phénomènes de mode, servent plus à lutter contre une certaine gueule de bois d’après fêtes. »

Pour bien faire ?

D’abord, faire confiance à l’organisme, il est vraiment bien construit.  La première étape avant d’entamer toute détox, c’est de faire le point sur son état de santé.  Vous vous sentez un peu raplapla, faites une prise de sang.  A la lecture des résultats, vous saurez si vos reins, votre foie sont réellement surchargés.

Ensuite, stop à la pollution !  Évitez les gestes qui nuisent à votre organisme.  Faire une détox, prendre des substituts ou des plantes et continuer à boire de l’alcool en mangeant n’importe quoi et en restant sédentaire, ça n’a pas de sens.

Boire un jus de citron dans l’eau tiède?  Bonne idée.  Cela booste le métabolisme, apporte de la vitamine C.  Manger plus de légumes, de fibres, qui vont nourrir le microbiote et apporter du réconfort aux intestins, encore une bonne idée.

Il y a beaucoup de plantes qui aident à détoxifier : artichaut, pissenlit, radis noir, chardon-Marie, pamplemousse, betterave, carotte, thé vert, brocoli, choux, chou-fleur, ail… .

Le plus astucieux ?  

Offrir du répit à la digestion.  Boire beaucoup d’eau, manger plus léger, surtout le soir : l’organisme se régénère pendant la nuit.

Côté sport, si le corps est fatigué, privilégier de longues marches, des sports non agressifs qui feront un peu transpirer, la transpiration aide à éliminer les toxines.  Certaines démarches sportives intenses risqueraient d’épuiser davantage l’organisme. Un sauna vous fera du bien.

Si, par contre, vous avez envie et besoin de transpirer, allez-y!  Mais, écoutez-vous et ne soyez pas extrêmes dans votre démarche.

Une vraie bonne détox ?

Oui, ça existe, c’est bien fait, ça aide le corps et je vous en reparlerai à un moment opportun en vous expliquant comment faire, comment vivre avec votre corps pour avancer, sans le punir.  Je vous expliquerai quels nutriments sont importants, quelles associations de sport vont vous donner de vrais résultats : comme avoir plus d’énergie, voir la masse grasse diminuer au profit des muscles tonifiés, avoir une belle peau et une alimentation qui vous nourrit, pas qui vous frustre.

Pour ça, je vous donne rendez-vous au printemps: l’hiver met souvent l’organisme à rude épreuve et une cure de nettoyage modérée peut être bénéfique pour l’organisme mais, d’ici là, rejoignez-moi sur Facebook et sur YouTube où je vous partage régulièrement des recettes et des vidéos de sport.


Et surtout n’oubliez pas : Vous pouvez être faible, vous pouvez échouer, c’est humain. « Je marche pour savoir où je vais’ – Goethe – et tant mieux si le chemin n’est pas fait que de raccourcis.

Crédit photo: Designed by Freepik

Designed by mrsiraphol / Freepik



Il y a 4 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Armelle Deleplanque

    Merci Séverine

    Tu parles vrai, le mot détox est devenu une marque

    Je partage ton article autour de moi

    Armelle, coach sportif


Laisser un commentaire