saint nic(2)

Des bonbons sans concession

Séverine, tes enfants mangent des sucreries à la Saint Nicolas?

Mes élèves connaissent mon goût pour une alimentation saine. Manger sainement donne souvent l’impression que je ne m’autorise aucun plaisir. Manger sainement est un plaisir.

Manger sainement c’est aussi ne pas se priver des petits et grands bonheurs qu’offre notre gastronomie, nos cultures, nos traditions . Manger sous la contrainte est la meilleure façon de prendre du poids, ne l’oubliez pas.

Manger fait partie de nous : nous mangeons quand ça va bien et quand ça va mal.

Chaque semaine, j’ai cette discussion avec un élève. En période de fêtes c’est pire: « Séverine, tes enfants auront d’autres choses que des mandarines ? » L’effet est le même avec l’alcool; comme je ne bois pas, je suis forcément enceinte.

Je n’aime pas les extrêmes donc OUI mes enfants mangent des chiques comme on dit à Liège c’est à dire des bonbons, ils mangent aussi du chocolat et d’autres gourmandises.

1) Les bonbons:

Mes enfants ne demandent et ne mangent jamais de bombons, mais à la Saint Nicolas, ils s’en donnent à cœur joie. Je préfère des fabrications artisanales, de plus en plus faciles à trouver et tellement plus savoureuses, mais je prends aussi un ou l’autre paquet de « crasses », parce que le Saint dans l’histoire, ce n’est pas nous quand même.

2) Le chocolat:

Grande amatrice de chocolat, je ne peux pas donner un truc infâme suremballé: je ne serais pas fidèle à moi même. J’opte pour de jolies figurines en bon chocolat et qui sont à leur gout: lait praliné, noir noisette, blanc café. Non, je n’impose pas le chocolat bien noir. Lui, il est en permanence dans le tiroir et il est savouré par tous, à petite dose, durant toute l’année. La Belgique est le pays du chocolat, les artisans optent pour des produits de qualités qui sont remplis de saveurs.

3) Le massepain.

Cuit ou cru, ce sont les oléagineux en habits de fête. Le massepain est composé de poudre d’amandes et de sucre, généralement dans des proportions environ équivalentes. Je choisis toujours un massepain qui contient min. 50% d’amandes et si possible, du sucre de canne. Lorsque vous optez pour le massepain, regardez les ingrédients: sirop de glucose? moins de 50% d’amandes? reposez les dans le rayon, je vous assure de la qualité est facile à trouver, même en grande surface.

En forme d’animaux, de légumes, il en existe de très jolis…même si mon cœur va toujours vers le plus brut.

4) Le spéculoos

Avec sa bonne odeur d’épices, c’est un incontournable. La recette de base est simple: du sucre, de la farine, du beurre, des œufs, des épices et des amandes effilées. Mon papa en fait de délicieux, avec du vrai beurre, nous sommes des gâtés.  Passez votre chemin si vous lisez  « huiles végétales partiellement (ou totalement) hydrogénées, margarine, sucre inverti ou autres ingrédients que vous n’auriez pas mis vous même dans votre recette.

Voici la recette de mes parents:

660 g cassonade
330 g beurre ramolli
80 g de lait
2 œufs
2 cc cannelle (14g) 2cc 4 épices
2 cc rases bicarbonate
1 kg farine
amandes en poudre ( 1 sachet)
Former 2 boudins, les emballer  et les laisser au frigo jusqu’au lendemain.

Le lendemain: couper des tranches et placer au four préchauffé 150 °  pendant 1/4 heure (air pulsé)

Une de nos élèves, Julie, est traiteur et elle propose sa recette alternative avec de la farine complète.

Et les mandarines? Et bien je vous avoue que ça m’aide à garnir les assiettes etc, mais ça ne fera absolument pas rire mes enfants, étant donné qu’on a un panier garnis de fruits dans la cuisine tout au long de l’année 😉

Je n’ai pas envie que mes enfants diabolisent certaines choses, même des « crasses », par contre, j’aime qu’ils soient conscients de ce qu’ils mangent et l’impact que cela a pour leur santé comme pour l’éthique.

Aux États-Unis, un grand entrepreneur a donné des congés illimités à son personnel. 95% ne s’est jamais absenté. C’est « juste » une idée de contrôle.

Mes enfants, moi et mon mari nous profiterons des sucreries de St Nicolas, comme à  Noël ou à Pâques .

Notre glycémie va s’affoler quelques jours, et alors? Tout le reste de l’année, sans trop d’efforts, nous zappons les sucres inutiles et maintenons des repas et collations équilibrés. Je pense qu’il est bien plus important de faire comprendre que la tartine de choco le matin avec son petit berlingot de jus est bien plus néfaste qu’un plateau de friandises quelques fois l’année même si celui ci contient quelques « crasses ».

Profitez en, expliquez aux enfants que tous les excès nuisent à la santé mais que de temps en temps, s’en accorder contribue à la Fête.
Séverine



Il y a 2 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Françoise

    Je suis bien de ton avis: il faut manger de manière « intelligente » et si on fait attention régulièrement à manger sainement, on peut aussi se permettre des écarts 😉
    Cet après-midi, c’est fabrication de speculoos pour offrir vendredi aux patients du cabinet 🙂 J’ai une recette différente de la tienne mais je testerai aussi cette version dans les semaines qui viennent!

  2. Marie Noëlle

    Bonjour Séverine, merci pour ce beau post. Et surtout merci de nous donner la recette de tes parents ! C’est vraiment sympa. Cependant peux tu me dire le poids du sachet d’amande stp ? Merci par avance et belle fête de Saint Nicolas à toi et à ta famille. Cordialement. Marie-Noëlle Leroy


Laisser un commentaire