Young attractive woman in Ardha Chakrasana pose, white color bac

Pas besoin d’être souple (ni presque nue) pour faire du yoga! Les clichés qui rebutent!

Photos et articles sur le yoga défilent sans cesse devant nos yeux: la « yogattitude » est tendance. Et c’est bien! Cela a permis à beaucoup de trouver une discipline qui amène souvent à un changement de mode vie, sain et équilibré. Mais il n’y a pas que ça malheureusement. Ces images apportent avec elle un moule (celui dans lequel on n’aime pas que l’on nous mette) et des clichés qui pourraient en faire rebuter plus d’un.

 

L’origine.

Souvenons-nous qu’à l’origine, le yoga est une discipline spirituelle qui, depuis des millénaires, a évolué avec une pratique corporelle qui donne cet aspect de « gym » que l’on connait habituellement. J’ai toujours tendance à imaginer le yogi calme, sans extravagance, même au contraire, respirant l’humilité.

Rappelons que le mot « Yoga » vient d’une très ancienne racine sanskrite, « jug » qui signifie relier, joindre, unir, mettre ensemble, notamment le corps, le cœur et l’esprit. Ce travail tend à unifier l’être humain en le mettant en relation avec son intériorité.

Et pourtant, c’est bien loin de ses origines que le yoga vient à s’occidentaliser et se commercialiser. Pas juste un peu, non, certains pays comme les Etats Unis en font une véritable industrie. L’occidental étant en général assez stressé, rationnel et matérialiste, c’était un client tout trouvé. Le besoin était là: oui, le yoga peut nous faire un bien immense: renouer avec nous même, ressentir notre corps. Cet aspect, je l’adore, réellement.

Mais est il nécessaire de faire cet étalage de prouesses comme le font certaines yogi? 

Elle se balade en body sexy (ou mini short et mini top), des hautes chaussettes de danse dans sa cuisine, en plein hiver. Son tapis est justement posé nonchalamment dans la cuisine et elle profite du moment et de sa tenue hyper confort pour faire des mouvements qui relèvent tantôt plus du contorsionnisme que du yoga. Mais qui donc ressent le besoin de lever la jambe en grand écart contre le mur pour s’étirer au saut du lit? Elle. Cette même yogi qui était en mini short et moonboots dans la neige pour nous montrer sur instagram son « winter morning yoga ».

Le moule

D’âme commerçante, cette yogi des temps modernes est la reine de la mise en scène. Un « rien » exhibitionniste, elle déambule calmement dans sa maison bien rangée et ne marche jamais sur un légo. Sa terrasse est toujours bien exposée et son jardin verdoyant. Entre deux respirations profondes, elle diffuse autour d’elle de multiples photos plus esthétiques les unes que les autres. Son instagram est uniforme et joli, elle n’a jamais une photo « moyenne ». Elle véhicule un idéal à atteindre, plein de souplesse, de zenitude et de minceur.

Le problème arrive: les comparaisons, les gênes qu’entrainent cette fausse image du yoga. D’un yoga bienfaisant, certes moderne et adapté à la demande de nos contrées, on passe à un objectif de performance qui n’a pas sa place. On oublie souvent de rappeler que plusieurs démonstratrices sont très souples, naturellement, ou qu’elles pratiquent la gym, la danse depuis leur plus jeune age. Rien à voir avec madame normale qui a besoin de prendre soin d’elle. Ce moule de la super souple ( et mince si possible) n’a pas sa place.

La première victime bien sûr est féminine! A en croire ces modèles, pour correspondre aux critères de beautés actuels, nous aurions presque le choix entre le corps musclé de la fit girl et le corps souple et menu de la yogi girl. Sans parler de la sexy girl qui se maquille comme un camion volé avant de s’exhiber dans son bikini rikiki.

N’avions nous pas dit que le yoga venait du mot « unir »? Il me semble pourtant que cela nous décentre du principe de base.

Le choix

Le choix nous revient donc. Il existe de multiples sortes de yoga du plus simple ou plus complexe, du lent au soutenu. Choisissez un qui vous correspond, qui vous aidera à prendre soin de vous…vous aidera à vous unifier. J’ai eu la chance de rencontrer des profs de yoga qui, par leur simplicité et leur voix posée font déjà un bien fou. Une spontanéité et une simplicité apaisante. On ne répétera jamais assez que c’est le yoga qui s’adapte à chacun, et non l’inverse.

C’est pareil d’ailleurs dans toutes les méthodes posturales, qui ne sont pas une approche spirituelle, mais qui se veulent bienveillantes et aident aussi à unir le corps et l’esprit; renouer avec son propre corps. Son corps tel qu’il est, et apprécier le chemin parcouru pour évoluer avec lui. C’est un point auquel je tiens énormément.

La manière dont je donne mes cours est fort basée sur le ressenti du corps, et ces clichés déteignent aussi sur la gym posturale.

Des clichés qui éloignent certaines personnes de tenter cette pratique, qui offre pourtant un grand nombre de bienfaits sur la santé. Les principales craintes que je puisse entendre sont:

1) Je ne suis pas souple.

Il ne « faut » pas être souple, c’est le yoga va vous permettre de vous rendre plus flexible! Nous avons cette image de souplesse; mais c’est le yoga qui apporte la souplesse (et donc parfois aussi un passé de gymnaste ou de danseuse qui donne ces jolies photos). Si vous êtes même assez raide, le yoga vous apportera beaucoup de bien. Choisissez une salle avec de l’équipement tels que des blocs de yoga, des coussins etc, ce qui permettra à votre professeur de vous aider à évoluer sans douleur. Pour les cours de posture, c’est pareil, le professeur doit pouvoir adapter au mieux les mouvements.

<a href="https://fr.freepik.com/photos-libre/jeune-femme-attirante-a-la-pose-du-pont-elbow-backgro-en-couleur-blanche_1282016.htm">Conçu par Freepik</a>

 

2) Je ne saurais pas faire les positions.

A nouveau, le yoga s’adaptera à vous et votre professeur vous aidera à évoluer. On ne vous demandera pas des postures de grandes souplesses ni des gainages intenses si ce n’est pas votre niveau. Pour moi, un bon prof de yoga/posture, aime le chemin que vous devez parcourir. Ce n’est pas le but à atteindre qui le motive, mais vous même.

3) Je vais nuire à la classe parce que je serai à la traine.

Le yoga est aussi une ouverture d’esprit. Une vraie classe de yogi a de la compassion, de la bienveillance. Au lieu de vous juger, il y a de fortes chance qu’ils vous encouragent, vous conseillent. N’oubliez pas que beaucoup d’entre eux sont passés par cette étape d’apprentissage, ils connaissent et comprennent vos difficultés.

4) Je suis trop vieux/vieille.

Il n’est jamais trop tard: l’âge ne doit pas être une barrière pour se lancer dans le yoga! Au contraire, c’est parfois à l’age de la retraite que les personnes ont plus de temps et prennent conscience de leurs besoins. Ce serait dommage de les nier! J’ai, pour ma part, beaucoup d’élèves de entre 60 et 75 ans. Vous n’imaginez pas les progrès divers qu’ils font: équilibre, souplesse, réactivité, mobilité… Le yoga et la Posture contribuent à préserver la santé et le corps.

 

Et pour la tenue? J’aime dire à mes élèves qu’une tenue confortable est nécessaire…et que le pyjama est admis. Bien sûr, on a déjà pris ma blague au pied de la lettre et certaines sont venues au cours au pyjama, et j’aime cette spontanéité. Si vous aimez vous sentir libre en petite tenue: libre à vous bien sûr! Mais votre tenue, c’est ce qui vous correspond, peut-être que votre professeur vous aidera, mais rien n’est imposé.

Le yoga et la posture sont donc pour tous, parce que tout le monde peut prendre soin de lui. La comparaison, et encore moins le moule n’y ont leur place.

Instagram et youtube peuvent vous inspirer, vous encourager, mais pas faire naitre des craintes ou des complexes.

Prenez soin de vous…parce que vous le méritez, telles que vous êtes.

 

 



Il y a 3 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. jarnsaxa

    hum hum allez je me lance!! Je suis celle qui resentais ce besoin de s’étirer dès que mon programme me le permetait. Quelque soit le lieu et la tenue (pyjama diforme, maillo de bain top less…) et pas un lego dans mon appart aseptisé. Mais pas non plus de photo de moi ni de réseau sociaux pour m’admirer parce que ça n’est pas le but. Je le fais encore mais pas assez malheureusement et mon corps s’en plaint par de multiples douleurs articulaires. S’étirer partout et tout le temps est un conseil qu’un maître de danse nous donnait (elle était sans façon, avait un look punk mais une technique du lac des cygnes classique et épurée, c’est toujours une grande dame rigoureuse et exigeante ).

  2. Marie

    Merci Séverine de nous décomplexer. En ce qui me concerne, je ne regarde plus les instagrams de yogis que je voyais comme des modèles. C’est vers vous que je me suis tournée avec vos paroles et vos conseils pleins de douceurs et de bienveillance. Continuez à nous inspirer. Et merci pour votre partage et ce que vous faites pour nous.


Laisser un commentaire

Envie d'un menu gourmand ?

En vous inscrivant directement ici, vous recevrez gratuitement notre menu gourmand par email.

Les informations fournies seront utilisées dans le cadre de nos campagnes.