IMG_0404

Les boules de Geisha: je vous dis TOUT.

Les choisir, les mettre, les préjugés, les idées fausses, comment s’en servir…j’ai testé 3 sortes de boules de Geisha pendant plusieurs mois.

Dans la vie quotidienne, au sport, à cheval, j’ai fait passé le crash test 😎

Les accessoires et moi

Vous savez surement que j’aime les accessoires de gym: ballon, élastiques, bosu, rouleau….plein de choses! J’ai testé cette fois des accessoires bien différents, des haltères pour mon périnée: les boules de geisha.

C’est grâce au périnée shop que j’ai pu tester ces boules et je tenais à partager avec vous cette expérience.
On peut les appeler boules de Kegel, smart balls, boules de geisha, bref plein de nom pour ces haltères du périnée qui ont souvent une connotation sexuelle. On en parle un peu plus avec le film Fitfty Shades of Grey, mais on les connait mal.

Que de remarques j’ai eues à ce sujet: des remarques mal à l’aise style, tu n’es pas gênée, moi je le serais. Mais surtout BEAUCOUP de curiosité: alors, dis nous!

Ma motivation: ces tabous rendent malheureux.
Il paraitrait que 40% des femmes de moins de 50 ans souffriraient d’un forme d’incontinence, soit par exemple en toussant, éternuant, soit encore en faisant un effort.  40%, c’est beaucoup quand même. Alors, quel message on nous fait passer? Que c’est normal. Que tu peux avoir des moments « oups »! On a des fuites, bah ce n’est pas grave T***A est là . Vous voyez de quoi je parle? cette pub qui banalise quelque chose qui peut être évité. Cela banalise les fuites urinaires, donne à la femme l’info que les fuites sont inévitables, et n’étant pas un garçon, je ne sais pas ce que ça donne comme image, mais ce n’est pas une image super positive, et encore moins glamour.
De toute façon ça me révolte et je sais que je ne suis pas la seule! Ce ne sont pas les protections en elles même qui me révoltent mais la non information que les pubs diffusent. C’était je suppose, trop compliqué, trop cher…trop utile? Que de mettre « consultez votre kiné, des solutions existent etc.

Et les soucis sexuels? Ce n’est pas important peut-être?  Combien de couples ont des soucis d’ordre sexuel et n’osent pas en parler? Combien de femmes doivent se sentir insatisfaite de « ne plus être comme avant », temps pour elles que pour leur partenaire?

Et on devrait se passer de, peut-être, améliorer les choses par crainte qu’on nous prenne pour des nympho ou des cochonnes?

Pas question. Vous savez, je n’ai pas tjs été aussi libre! Mais je me suis rendu compte que ce silence rendait des gens malheureux. Alors, je me suis dis que m’ouvrir à ça, pouvait rendre des gens…heureux Donc, je n’ai pas hésité et toutes mes gênes se sont volatilisées.

J’ai abordé plusieurs idées reçues voir fausses:

1) non, ça ne vibre pas.

J’ai pu me rendre compte que beaucoup confondent boules de geisha et vibromasseur. La boule, ça ne bouge pas, perso, je ne sens quasi rien. Un mythe dit que cela ferait des sensations très très agréable…ben je ne suis pas l’heureuse élue.

2) non, on n’est pas un nympho.

Le coté reine de sexe colle fort aux boules. Du coup, les filles n’osent pas essayer. Bon, je ne demande pas qu’on aille dans un sex shop glauque, aller sur périnee shop et tout est bien expliqué. Mais où j’ai été choquée, c’est que des filles refusent les boules que leur kiné propose  parce qu’elles ont peur de passer pour des cochonnes! On oublie pas que la kiné est là pour vous aider, pas pour juger. Puis, faut arrêter d’avoir honte de vouloir avoir une sexualité épanouie! Le périnée tonique, c’est pour ne pas avoir de fuites etc, ok, mais aussi pour avoir une vie sexuelle épanouie, tant pour nous que pour notre conjoint!

3) Il y a différentes formes et différents poids.

C’est là aussi toute l’importance de se renseigner et se faire conseiller.

4) le travail ne se fait pas tout seul.

Les boules, c’est une aide, mais ça ne fait pas de miracles. Il faut faire des exercices spécifiques et ne pas mettre les boules juste pour se donner bonne conscience: ça ne marchera pas. Dans la vidéo, je vous donne un exemple d’exercice, mais le but de la boule sera donc aussi de vaquer à vos occupations avec elle.
Attention, le périnée est vite fatigué et ce ne sera pas bon de se balader toute la journée avec les boules.

 

Dans cette vidéo, je vous parle de tout: comment les introduire, les choisir, s’en servir, mon avis. OUI j’ai parlé énormément parce que je voulais que ce soit complet. J’espère que ça vous aidera.

Les accessoires de cette vidéo:
La boule duo (petit alien)

Les 3 perles Kegel

La boite évolutive:via le site ou via moi pour celles du Studio.

Merci à Christelle Bovy, kiné spécialisée passionnée.

Prenez soin de vous.



Il y a 2 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Anonyme

    Bravo Séverine d’aborder ce sujet « sensible » et surtout tabou pour beaucoup de femmes!
    J’essaie de l’amener dans mes cours par petites touches…. Le message passe et la prise de conscience se fait… Nous avons un rôle à jouer dans ce domaine et ta présentation est excellente!!!
    J’utilise également ces « petits haltères » du périnée et je confirme leur efficacité; )
    Je vais faire passer ta vidéo… même à ma gynéco !


Laisser un commentaire